Tamazight sur Wikipedia

Discussion dans 'Forum Technique' créé par Tafart, 4 Juillet 2006.

  1. Tafart

    Tafart Active Member

    Tamazight sur Wikipedia:

    [​IMG]

    Wikipedia est une encyclopédie virtuelle, universelle et multilingue crée en 1995. Depuis lors, des centaines de milliers de documents écrits dans plus de 200 langues sont accessibles sur Internet. Les articles sont souvent écrit en collaboration avec plusieurs auteurs. Ils traîtent plusieurs domaines des sciences humaines. Ce travail collectif est rendu accéssible sur l'Internet grâce à l'usage de la technologie Wiki (open source). Ce qui signifie que des articles peuvent y être ajoutés, complétés ou modifiés par les auteurs eux-mêmes.

    Le patrimoine amazigh est l'un des rares domaines qui ne figure pas encore sur cette encyclopédie virtuelle. En plus, les articles diponibles sont presque tous en Français, assez fragmentaires et ne touchent pas tous les domaines des sciences humaines. Un travail de géant reste donc à faire.

    Pour faciliter son accés à un public plus large, je propose former une redaction pour proposer une série d'articles de base en Français sur l'histoire, la littérature, la langue et la culture amazighes. Pour cela, il me faut des historiens, des linguistes et des chercheurs du patrimoine amazigh afin de contrôler la qualité des articles à publier. Les intéréssé(e)s sont priés de me contacter pour plus de détails.

    P.s.: on publie aussi dans d'autres langues que le Francais. Un article informatif en Neerlandais a été recement (juillet 2006) ajouté à l'encyclopedie. Confert la page à:

    http://nl.wikipedia.org/wiki/Amazigh
     
  2. yafelman1

    yafelman1 New Member

    Voici le genre d'idée qui peuvent faire avancer quelques chose. En effet il ne suffit pas de courir derrière l'état pour officialiser l'amazigh (ce qui est un droit bien sur), mais il faut rendre cette langue vivante par nous même.
     
  3. aksel

    aksel New Member

    Idée louable,Tafart, mais personnellement je me pose des questions quant à la qualité informative de cette encyclopédie virtuelle Wilkipédia: comme son " alimentation" est ouverte à quiconque, on y trouve les articles les plus fantaisistes, extravagants, donc des informatons erronés.

    Un chercheur sérieux ne va jamais se référer à Wilkipédia, ou n' importe quel individu peut poster ce qui lui plaît: personnellement j' y ai trouvé du bon comme du mauvais.

    Il n y a qu' une seule référence sérieuse en ce qui concerne la documentation et la collecte des données: l' encyclopédie sur papier, vérifiée et éditée , donc le livre et la bibliothèque comme source d' informations sérieuses.
     
  4. Tafart

    Tafart Active Member

    Bonjour Aksel,

    En effet, on ne cesse de poser des questions a propos de la qualité des contributions sur Wikipedia. Mais, en général, il y’a plus d’avantages que d’inconvénients. D’abord c’est un site classé 20eme dans le monde. Rien que le mois de mai 2006, pas moins de 5 milliards de pageviews ont été effectuées à travers la planète. Pas mal pour une encyclopédie maintenue par quelques 2.000 bénévoles, souvent specialisés dans leur domaine, qui habitent les quartes coins du monde.

    Décembre 2005 le magazine «Nature» [www.nature.com] a fait une recherche comparative entre les articles publiés sur Wikipedia et dans Encyclopedia Bratannica. Les résultats de cette recherche a relevé seulement 8 fautes, 4 sur Wikipedia et 4 dans la Britannica. La conclusion est que la qualité des deux encyclopédies est presque semblable. L’article de Nature est a lire sur cette page: http://www.nature.com/nature/journal/v438/n7070/full/438900a.html

    Bref, Wiki est devenu désormais la référence par excellence de toute personne souhaitante utiliser l’Internet pour accéder vite a l’information de tout genre au lieu de perdre du temps dans les bibliotheques. Rien que pour cette raison, on fera bien de faire connaître notre patrimoine sur Internet de façon gratuite et accessible pour tout le monde et en plusieurs langues a la fois.

    a +
     
  5. Tafart

    Tafart Active Member

  6. Tafart

    Tafart Active Member

    Wikipedia

    Qatar, le pays qui soutient officiellement la fameuse al-jazeera, n’est pas libre que l’on croyait!

    Wikipedfia vient de bloquer l’accès à son encyclopédie pour les visiteurs de ce pays. La raison de ce blocage est que ce pays a saboté la publication de quelques pages sur l’encyclopédie pour des raisons politiques. Les pages effacées concernent les sujets : Amérique, Sexe et Islam. Une tentation de censure en fait!

    Wikipedia est une encyclopédie digitale gratuite basée sur la technique Open Source. Tout le monde peut contribuer par publier, corriger ou ajouter des articles. En cas d’abus, la rédaction peut bloquer l’accès.

    www.wikipedia.org
     
  7. Baddou

    Baddou Member

    Re : Tamazight sur Wikipedia

    Moi je n'ai ni l'expertise ni le temps pour participer a ce genre d'initiative. Cependant je peux mettre la main a la poche pour soutenir toute initiative organisee dans ce sens. Pourquoi ne collectons-pas de l'argent pour ensuite charger un professionnel de rediger notre patrimoine
     
  8. idir

    idir Active Member

  9. Tafart

    Tafart Active Member

    Wikileaks

    Wikileaks:

    [​IMG]

    Wikileaks is een nouveau service de Wikipedia. Wikileaks is specialisé dans la publication online des documents revelateurs qui ne sont pas destinés au grand public: des secrets d'entreprises, des etats ou organismes, des scandales passés sous silence, des rapports peu flateurs...

    Wikilealks est un initiatief de dissidents politiques originaires de la Russie, la Chine et le Tibet. Le site utilise les memes technologies que Wikipedia: http://www.wikileaks.org/index.html

    Bonne et heureuse année tout le monde,
    Asegwas n tmazight ifulkin
     
  10. Gosgine

    Gosgine New Member

    Réponse à Baddou

    Je dirais a notre ami Baddou que s'l veut aider une initaitive de ce genre alors il devrait s'adresser à l'équipe de www.wikimazigh.com qui est entrain de monter une wiki purement amazigh : en effet il n'y a aucun contrôle sur ce qui est publié dans wikipedia sur les Imazighen ! Parfois c'est du n'importe quoi...
    La solution c'est donc de se prendre en charge soi-même et c'est ce qu'nt d&écidé de faire les gens derière wikimazigh : reprendre les anciens textes publiés sur les Imazighent et les modifier pour soit les corriger soit les mettre à jour.
    Ar tayaD
    Gosgine
     
  11. Tafart

    Tafart Active Member

    Re : Tamazight sur Wikipedia

    Aksel, peux tu me contacter svp?
    L 'adresse de ton blog ne marche pas!
     
  12. Souss

    Souss Webmaster Membre du personnel

    Re : Tamazight sur Wikipedia

    Ce message ne serait pas mieux dans un MP ;-)
     
  13. Tafart

    Tafart Active Member

    Re : Tamazight sur Wikipedia

    son MP ne marche pas non plus!
     
  14. Tafart

    Tafart Active Member

    Re : Tamazight sur Wikipedia

    Wikiseek: machine de recherche de Wikipedia

    La machine de recherche de Wikipedia est enfin en marche. C'est une machine thematique qui donne un maximum de sujets en relation avec ce que vous cherchez!

    Tapez p.e. Tamazight, les resultats sont nettement meilleurs que ceux de Google:

    http://wikiseek.com/index.php
     
  15. Tafart

    Tafart Active Member

    A GUIDE TO CROWDSOURCING
    http://zero.newassignment.net/guidetocrowdsourcing
    Beta Assignment Zero / by Jeff Howe

    Jul 12 2007: Crowdsourcing has grown so quickly and is developing so rapidly that one journalist could never hope to write a comprehensive survey of all the various manifestations and how they compare to one another. But the crowd can. Which is where you come in. Our goal with Assignment Zero is to create the first end-all, be-all survey of every crowdsourcing effort known to humankind, and come up with some lessons about what's working and what's not.

    You might be asking, what is “crowdsourcing?”
    It all started as a joke, a bout of wordplay between editor and writer. I work at Wired Magazine, and had called my editor with a story pitch. A revolution was afoot, and I wanted to be there to document it. The open source software model—in which communities of people voluntarily collaborate to create a pro-gram—was seeping out into the world at large. Wikipedia was just the beginning. In fields ranging from science to publishing to advertising to fashion, the crowd was proving to be not only wise, but creative and opinionated and most of all, prolific. But no one was connecting the dots. The ad people thought it was about advertising, the science people thought it was about science and no one thought it would last. And no one realized the same underlying dynamic at work. But to identify a phenomenon, you need a label for it. We batted various words back and forth before my editor noted that the companies we were talking about were basically outsourcing to the crowd. “Or,” I said, “crowdsourcing.”

    We laughed. It seemed silly and fatuous, as portmanteaus always do the first time you hear them. (Spork, anyone?) But higher minds thought otherwise, and by June I’d published an article on crowdsourcing. Sometimes you catch lightning in a bottle. Within a few days the term went from three mentions on Google to 200,000. That number now stands at 2.2 million, and continues to grow. In the interim, crowdsourcing has become the subject of business plans, doctoral theses, hundreds of news articles, a few symposia and, fittingly, a wikipedia entry. It has spun off a host of derivatives, including crowdfunding, crowdcasting, crowdserfing, krautsourcing and crowdslapping. Most of these, believe it or not, are used in total serious-ness.

    In the article, crowdsourcing was defined somewhat narrowly. It referred to the act of a company taking a job once performed by an employee and outsourcing to a large, undefined group of people through the form of an open call. But language is a slippery beast, and the term has come to refer to the application of open source principles to any use outside of software. And that’s as it should be. The point of open source is that anyone could contribute, and this inclusivity forms the beating heart of crowdsourcing. Who better to determine its ultimate meaning than the crowd itself?

    Likewise, a consensus is beginning to form around how crowdsourcing works. I never attempted to differ-entiate between different forms of labor in my article—the sheer fact of crowdsourcing seemed wondrous enough. But at this point we can break down crowd contributions into three categories.

    • Tapping the Collective Brain: The crowd isn't always wise per se, but the diversity of knowledge and experience inherent in large networks, companies are now realizing, is an inestimable resource. Exam-ples: Yahoo Answers, The Netflix Prize.
    • The Crowd Creates: This is the one we're familiar with. People take photographs, record amateur skate-board videos or write florid verse and post it online. Examples: Youtube, CurrentTV, A Million Penguins, Second Life, countless others.
    • The Crowd Filters: Who better to sift through all that crowd creation than the crowd itself? Detractors complain this creates lowest-common denominator rule. I disagreee. Youtube may be about silly pet tricks, but the site's "most popular" function insures that the most entertaining pet tricks rise to the top: Examples: Digg, Dell Ideastorm, American Idol.

    None of these functions are mutually exclusive. In fact, the smartest crowdsourcing ventures combine two or more functions into one package. The T-Shirt company Threadless.com taps the crowd to acquire de-signs for its shirts, then puts them to work once more choosing which designs should be printed onto shirts. And that’s really just the beginning. For the last month I’ve kept a rough list of various companies, institutions and individuals utilizing some form of crowdsourcing. It’s up past 100 and shows no signs of slowing down.

    The fact is, if I sat down to write the same story now, I wouldn't know where to begin. But that’s what makes this such a wonderful opportunity. Where one of us would fail, all of us working together will suc-ceed.
     
  16. Tafart

    Tafart Active Member

  17. Tafart

    Tafart Active Member

  18. Tafart

    Tafart Active Member

    Re : Tamazight sur Wikipedia

    Une autre methode de decouvrir la désinformation sur wikipedia:

    Wikipedia introduit un systeme de contrôle d'information sur son site. Si l'information est jugée invraissemblable, par manque de source contrôlables par exemple, la couleur de la page sur laquelle l'information est publiée, change de couleur et devient orange. Si l'information publiée est contrôlable, la couleur de la page reste la meme: blanche.

    Ce systeme de controle est developpé grâce a des algoritmes qui ne sont pas encore rendu public. Plus d'info sur ce site experimental avec une demonstration: http://trust.cse.ucsc.edu/
     
  19. Tafart

    Tafart Active Member

  20. Tafart

    Tafart Active Member

    Re : Tamazight sur Wikipedia

    Wikipedia est entrain d'examiner l'introduction d'un service multimedia sur le site:
    Main Page - Devwiki
     

Partager cette page