Le Répertoire Interprété Par Oudaden De Lahsen Oulhadj

Discussion dans 'Culture' créé par Souss, 7 Novembre 2016.

  1. Souss

    Souss Webmaster Membre du personnel

    Avant-propos :

    Pourquoi un livre de ce genre ? Pour trois raisons principales. La première est éminemment personnelle. Je veux simplement rendre hommage à ce groupe d’Oudaden. Car il a joué un rôle plus qu’important dans ma découverte du patrimoine musical amaziɣ. À titre personnel, et je le dirais sans ambages, si ce n’étaient pas Oudaden, je ne pense sincèrement pas que j’aurais apprécié autant tout ce précieux héritage que nous ont légué de grands hommes de notre Panthéon poétique de la trempe de Hemmou Outtalb, Hajj Belâid, Boubaker Anchad, Saïd Achtouk, Mohamed Albensir, etc. À vrai dire, Oudaden m’ont donné l’envie d’aller écouter plus sérieusement, plus régulièrement et plus longuement aussi, tous ces grands versificateurs devant l’Éternel. Si simple que cela puisse être exprimé, ils m’ont grandement aidé à renouer avec l’incroyable richesse de notre art des vers. Je dis incroyable à dessein. Car c’est vraiment le cas de le dire. Sceptique ? Pas de problème ! Mais de grâce, faites l’effort d’y jeter un coup d’œil et vous m’en direz des nouvelles ! Il est plus que certain, si vous êtes un mordu de belles-lettres ou de la beauté tout court, que vous succomberez, aisément, à sa magie délicatement envoûtante, son esthétisme fièrement sobre et sa profondeur fondamentalement éthérée. D’ailleurs, Oudaden ont mille fois raison de se tourner vers cet immense patrimoine poétique. Et ce, pour s’y ressourcer. Longuement. Continuellement. Toujours. À ce propos, il faut leur reconnaître, comme nous le disait à juste titre l’un de mes professeurs au lycée de Biougra, une chose importante : ils sont excellents lorsqu’ils créent et excellentissimes lorsqu’ils reprennent le répertoire classique des rways. Et c’est justement là, à mon humble avis, où réside l’un des secrets les mieux gardés qui a fait leur succès ininterrompu sur une période de plus de 25 ans. Non seulement en matière de ventes d’albums, mais aussi en matière de concerts. Bien plus, et beaucoup de gens ne sont guère au courant, Oudaden sont la troupe musicale nord africaine du terroir qui se reproduit le plus à l’étranger. Juste derrière le très célèbre groupe touarègue, Tinariwin. C’est vous dire que la réussite de ses terribles prodiges de Bensergao, un quartier périphérique d’Agadir longtemps victime de toutes les marginalisations, n’est pas uniquement locale ou nationale, mais elle est aussi et surtout internationale. De fait, Oudaden peuvent se prévaloir d’être, indiscutablement, des ambassadeurs attitrés de la chanson amaziɣe 1 du Souss dans le monde. Espérons juste que ça dure et le plus longtemps possible ! En tous les cas, il n’y a pas de raison que ce ne soit pas le cas.

    Lahsen Oulhadj
     

    Fichiers attachés:

Partager cette page